BIEN ACCUEILLIR LES ENFANTS AYANT DES TROUBLES DE LA SANTÉ

Comment assurer la sécurité et le confort de ces enfants dans les structures périscolaires ? La question préoccupe autant les animateurs que les parents. Pour y parvenir, les moyens sont engagés.

Depuis 2019, cinq animateurs « dédiés » renforcent les équipes à la cantine. « C’est un premier pas réalisé avec le soutien financier de la Caisse d’Allocations Familiales. Nous devons aller plus loin pour améliorer l’accueil de ces enfants dont beaucoup fréquentent les accueils de loisirs » martèle le maire Anne Gbiorczyk.

Formation des équipes

Volontaires mais souvent démunis face aux troubles de la santé, les encadrants vont être formés. Comment réagir face à des difficultés d’autonomie, un manque de compréhension des consignes, une frustration exacerbée… Toutes ces questions spécifiques demandent une adaptation et une solidarité des équipes, que la formation viendra soutenir.

Ecouter les familles

De front, la municipalité renforcera l’écoute des familles. Un protocole d’accueil en formalisera toutes les étapes : rendez-vous personnalisés, préparation de l’accueil sur la pause méridienne, outils d’information des équipes…

Ainsi, un « passeport santé » permettra de faire le lien entre les animateurs qui accueilleraient un enfant d’une autre structure. « Ce document, confidentiel, ne comportera aucune donnée médicale. Il permettra à l’animateur qui accueille un enfant pour la première fois, par exemple pendant les congés scolaires, de mieux le connaitre pour l’accueillir sereinement » précise la responsable du service Enfance.

Apprendre la différence

Enfin, l’attitude bienveillante des autres enfants facilite l’intégration. Une posture qui là encore, est portée par les animateurs. Dans ce but, la première journée de l’inclusion était organisée le 23 mars dans les trois accueils de loisirs, avec la participation du club d’escrime Les Mousquetaires, de Yohan Peter handi escrimeur, du Conseil municipal des Enfants et de l’Unicef dans le cadre du partenariat “Ville Amie des Enfants”.

 

Autour de l’éducation inclusive, le Projet éducatif de territoire –PedT- tente d’alléger la charge qui pèse sur les parents des enfants ayant des troubles de la santé.