Projet éducatif de territoire (PEDT)

Historique et enjeux

En 2011, la ville arrivée à maturité s’interroge sur les pratiques éducatives, leurs cohérences et décide d’agir ensemble pour le bien-être et la réussite éducative de tous les enfants et jeunes Romainvillersois. C’est dans ce contexte que l’équipe municipale a souhaité s’engager dans la mise en œuvre d’un projet éducatif local.

De 2012 à 2015, la commune construit un Projet Éducatif Local (PEL) regroupant les différents acteurs de la ville autour des questions d’éducation partagée. Effectivement, la municipalité dans le cadre de sa politique éducative s’est attachée à appréhender l’éducation de l’enfant dans ses différents temps et environnements : familiaux, sociaux et culturels afin d’offrir un parcours éducatif cohérent sur les temps scolaires, péri et extra scolaires. De nombreux projets transversaux sont alors mis en place autour de 5 axes. Ces axes étaient l’offre d’actions envers les jeunes, l’accès aux loisirs, le partenariat entre les acteurs éducatifs du territoire, l’offre culturelle et finalement le bien-être et l’épanouissement des enfants et des jeunes.

Le travail conduit ces dernières années, autour des rythmes de l’enfant et du PEL, permet de considérer l’application de la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire comme le prolongement naturel des actions déjà engagées. C’est pourquoi, à partir d’avril 2013, un travail de concertation est mené avec l’ensemble des acteurs pour que le PEDT et la réforme des rythmes scolaires soient mis en place dès septembre 2014.

Ainsi, la politique éducative conduite à l’échelle de la commune s’attachait à mettre en cohérence l’action de l’ensemble des co-éducateurs : enseignants, parents, animateurs, intervenants, associations, ATSEM au sein de ce PEDT.

En décembre 2014, la commune organise les premiers conseils périscolaires qui deviennent un nouvel espace d’information et de concertation. Cette instance de gouvernance permet aussi de faire des évaluations du dispositif sur chaque secteur à hauteur de 2 fois par an.

Le comité de pilotage décide, en juin 2015, de mettre fin au PEL et de le remplacer complètement par le PEDT.

Le projet éducatif de territoire (PEDT)  est le cadre formalisé, au sein duquel les acteurs qui interviennent dans le domaine de l’éducation (au sens large du terme) sur un même territoire s’inscrivent, pour exercer leurs missions et leurs responsabilités de façon conjointe, cohérente et coordonnée.

Le PEDT vise à définir des objectifs communs aux acteurs éducatifs locaux, dans l’intérêt des enfants et des jeunes, pour favoriser leur développement, leur réussite et leur intégration dans la société et dans l’environnement local.

Concrètement, le PEDT fixe les principes selon lesquels s’articulent et se coordonnent la politique éducative de la commune et celles des autres acteurs (Education Nationale, associations, département, région, …). Il se compose de 2 volets d’actions éducatives en direction des publics : les TAP et les Projets Transversaux.

Dans le cadre des projets transversaux ont été réalisés, cette année, le Festival de l’Enfance et de la Jeunesse, la commission « menus » des enfants, la bourse BAFA, les passerelles entre structures (crèches en petite section, CM2 à la Maison des jeunes, …) ou encore le projet « les droits de l’enfant dans l’école ».

Les objectifs généraux du PEDT

– Aménager le temps global de l’enfant en assurant la continuité éducative. Il s’agit d’adapter les différents temps éducatifs par un travail de concertation dans un souci constant de respect du rythme de l’enfant et d’adaptation à ses besoins en fonction de sa tranche d’âge.

– Développer les actions contribuant à favoriser l’acquisition des apprentissages fondamentaux. Celles-ci permettront aux enfants de conforter leurs acquis par des approches ludiques. Le renforcement des compétences et la valorisation de chacun devront agir sur leur savoir-faire, leur savoir-être et contribueront à leur bien-être.

– Permettre aux enfants de découvrir de nouvelles activités afin de développer leur curiosité intellectuelle et renforcer leur plaisir d’apprendre. Pour cela, il est nécessaire de réfléchir aux contenus des activités proposées afin que celles-ci stimulent l’éveil et la curiosité de l’enfant en garantissant des méthodes ludiques.

– Favoriser l’égal accès de tous les enfants aux pratiques culturelles, sportives, artistiques et aux loisirs éducatifs. De manière concomitante, la ville de Bailly-Romainvilliers mène une politique tarifaire adaptée aux ressources des familles (liés au quotient familial ou peu onéreux).

Les objectifs annexes du PEDT

– Maintenir la coéducation sur le territoire afin d’avoir une action éducative cohérente et coordonnée pour tous les Romainvillersois. C’est également la possibilité d’élaborer des projets à l’échelle de la commune comme « la journée de prévention ».

– Renforcer et développer l’offre culturelle en direction des enfants et des jeunes du territoire.

 Prenez connaissance du Projet éducatif De Territoire 2017-2020.

UN VERITABLE ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE ASSURE PAR LA VILLE

A Bailly-Romainvilliers, nombreuses sont les familles dont les deux parents travaillent. Pour chacune d’entre elles, la prise en charge des enfants en dehors du temps scolaire serait un casse-tête si la municipalité n’avait pris les choses en main.

La Ville de Bailly a en effet choisi de répondre à une demande qui ne fléchit pas… Et elle a placé la barre très haut, pour offrir des services à la fois variés et de grande qualité mais à des tarifs adaptés.

Ainsi, les activités en accueil périscolaire, c’est-à-dire en dehors du temps de l’école, représentent un vrai complément à l’apprentissage des savoirs assuré par l’Education nationale et participent de ce fait tout autant à l’éducation des petits Romainvillersois…

En savoir plus :

Le projet pédagogique est un document spécifique aux caractéristiques de chaque accueil définissant les axes principaux. Il résulte d’une préparation collective et traduit l’engagement d’une équipe d’animation dans un temps et un cadre donné. Il sert de référence tout au long de l’action. Il prend en considération l’âge des enfants accueillis et décline les objectifs éducatifs du projet éducatif.

Il précise :
* la nature des activités proposées en fonction des modalités d’accueil, et, lorsqu’il s’agit d’activités physiques ou sportives, les conditions dans lesquelles celles-ci sont mises en œuvre,
* la répartition des temps respectifs d’activité et de repos,
* les modalités de participation des mineurs,
* les mesures d’adaptation pour les mineurs atteints de troubles de la santé ou de handicaps,
* les modalités de fonctionnement de l’équipe,
* les modalités d’évaluation de l’accueil,
* les caractéristiques des locaux et des espaces utilisés.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×