Temps d’Activités Périscolaires

Découvrez quelques ateliers et vos enfants en action lors des TAP sur la période d’avril 2017 en photo.
L’équipe municipale et d’animation se renouvellent sans cesse pour proposer aux enfants de nouvelles activités. Prenez en connaissance dès maintenant !

Quelques images des ateliers (octobre 2017)

Diaporama aux Alizés
Diaporama aux Coloriades
Diaporama aux Girandoles

Ci-dessous les activités des TAP pour la période 2 du 11 décembre 2017 au 30 mars 2018

maternels – cycle 2
élémentaires – cycle 2

La fin du temps scolaire sonne à 15h45.

Les parents peuvent venir chercher leurs enfants à l’école s’ils le souhaitent.

Pour les autres élèves, des ateliers (éducatif, spécifique, sportif et étude) sont proposés chaque soir après la classe, de 15h45 à 17h, dans le prolongement du service public d’éducation. Leur organisation est différente en maternelle et en élémentaire, afin de répondre aux besoins différenciés de chaque tranche d’âge.

Si votre enfant est inscrit à l’accueil du soir, il sera pris en charge par l’équipe d’animation dès 17h.

Contenu des ateliers pour les grandes sections et les élémentaires…

Les ateliers sportifs et spécifiques se dérouleront chaque soir dans les trois groupes scolaires élémentaires de la commune, et seront prioritairement encadrés par des intervenants qualifiés. L’organisation a été pensée en 3 périodes de 12 semaines, afin que les enfants puissent progresser dans les apprentissages.

Quelques actions : récolte de jouets

Pour l’année 2015-2016, les activités suivantes sont proposées :

  • Ateliers sportifs : vélo, danse hip hop, danse country, free run, base-ball, volley, tennis, escrime, gymnastique, taekwondo, ultimate, accrosport, zumba, rugby flag, judo…
  • Ateliers spécifiques : photographie, jeux de société, théâtre, italien, anglais, couture, musique, chant, bricolage bois, magie, cuisine, peinture, dessin, serious game, quilling…

…et les maternelles

Un seul temps appelé « Accueil Éducatif » sera proposé tous les soirs aux petites et moyennes sections, encadré par les ATSEMs et les animateurs des centres de loisirs. Les enfants pourront, tout au long de l’année, s’initier et découvrir de multiples activités : peinture, bricolage, jardinage, fabrication de marionnettes, jeux d’expression, jeux musicaux, initiation au cirque… Des pôles fixes seront également mis en place : bibliothèque, espace ludique, sport, sans oublier les jeux.

LA MISE EN PLACE DES TAP AVANT LA RENTREE 2014

Depuis septembre 2013, un travail mené en collaboration avec l’ensemble des acteurs éducatifs du territoire a permis d’élaborer une organisation du temps scolaire adaptée aux besoins des élèves, à coût optimisé pour les parents.

La réforme des rythmes scolaires est un défi majeur pour nos enfants, qui a pour but d’améliorer leur réussite scolaire tout en favorisant leur rythme de vie et leur épanouissement. Pour Bailly, ville la plus jeune de France, l’application de cette réforme, non facultative, est une véritable opportunité mise-en-oeuvre autour de l’enfant et qui s’inscrit pleinement dans la continuité des actions éducatives initiées par la municipalité depuis plusieurs années en faveur des jeunes Romainvillersois.

Bailly s’engage au-delà des préconisations du décret en organisant un temps éducatif et de loisirs chaque soir de 15h45 à 17h, optimisant les activités sur cette tranche horaire simple, régulière et lisible.

Téléchargez la  plaquette d’informations sur l’organisation des nouveaux rythmes scolaires.

Combien va coûter la réforme aux familles ?

L’application de la réforme permet de bénéficier de plus de services et d’activités éducatives à coût constant global pour les familles. L’étude et l’EMS voient leurs tarifs diminués et seront désormais intégrés dans le temps périscolaires pour tous les enfants.

En moyenne, l’augmentation hebdomadaire pour un accueil à temps plein est de 3 euros, soit 12 euros par mois. Coût moyen hebdomadaire pour un enfant accueilli à temps plein (de 7 h à 19 h) : En moyenne : 43,50 € en 2013-2014 / 46,50 € en 2014-2015. Cette légère hausse sera compensée par la non-augmentation annuelle des tarifs périscolaires le 1er janvier 2015. Pour mémoire, le tarif de l’étude a baissé de 2,10€ à 1,25€ et celui d’une séance d’EMS, renommée « Atelier sportif » de 2,77€ à 1,25€.

Le décret 2013-77 du 24 janvier 2013, relatif à l’aménagement du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires, a pour enjeu d’améliorer les apprentissages et de favoriser la réussite scolaire de tous les élèves.

Vers une mise en application concertée pour septembre 2014

En effet, les écoliers français connaissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des élèves dans le monde. Le nombre de jours d’école est actuellement le plus faible d’Europe (144 jours contre 187 en moyenne dans les pays de l’OCDE). Aussi, la concentration de la semaine sur une durée de 4 jours et durant 36 semaines, sont, selon les scientifiques, préjudiciables et inadaptées aux apprentissages notamment en élémentaire.

D’autre part, le volume horaire annuel d’enseignement est très important : 864 heures contre 774 heures à 821 heures en moyenne chez nos voisins européens.
L’ensemble de ces modalités se révèle être une source de fatigue et de difficulté scolaire chez les élèves français, qui se traduit par une dégradation des résultats scolaires.

Face à ce constat, la réforme des rythmes a pour objectif de mettre en place une organisation du temps scolaire plus respectueuse des rythmes naturels d’apprentissage et de repos afin de favoriser la réussite de tous à l’école primaire.

Ainsi, la mise en place de ces nouveaux rythmes doit permettre :

  • Une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine et l’allègement des apprentissages journaliers.
  • Une meilleure articulation entre les temps scolaires et périscolaires tout en favorisant la prise en charge des élèves jusqu’à 16h30.
  • Le développement de l’accès de tous les élèves à des activités culturelles, sportives, artistiques, qui contribueraient à renforcer leur curiosité intellectuelle et le plaisir d’apprendre à l’école.
  • La suppression des 2 heures d’aides personnalisées, remplacées par des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC), dispensées par les enseignants en groupes restreints d’élèves, à raison d’1 heure par semaine.
  • Un nouveau temps d’activités périscolaires (TAP) à la charge et sous la responsabilité des collectivités territoriales est créé.

Pour parvenir à ces objectifs, le décret prévoit :

  • Une semaine scolaire de 24 heures réparties sur 9 demi-journées, incluant le mercredi matin.
  • Une durée d’enseignement de 5h30 maximum par jour, et de 3h30 maximum par demi-journée.
  • Une pause méridienne dont la durée ne peut être inférieure à 1h30.
  • L’entrée en vigueur de la réforme dès septembre 2013 ou septembre 2014, sur demande du Maire auprès du Département et du Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN).

L’adhésion à l’objectif de la réforme dans l’intérêt de l’enfant n’est pas remise en cause, mais d’importantes réserves sont exprimées quant aux modalités d’application, au coût global de sa mise en oeuvre et aux conséquences financières pour les communes, portant principalement sur les points suivants :

  • Les activités pédagogiques complémentaires.
  • Le calendrier de mise en oeuvre.
  • La date d’entrée en vigueur de la réforme.
  • La demande d’allègement pérenne des taux d’encadrement.
  • L’aide financière réservée aux communes mettant en place ce décret en 2013, et l’absence de financement en 2014 et pour les années suivantes.

Cette réforme impactant le quotidien de l’ensemble des élèves, de leurs familles, des acteurs éducatifs locaux et la collectivité territoriale, ce projet a fait l’objet d’une réunion d’information le 23 janvier dernier, réunissant l’ensemble des parents d’élèves élus des trois groupes scolaires de Bailly-Romainvilliers. Ce débat a été repris lors du Conseil municipal du 28 janvier, où il a été décidé de demander le report de l’application du décret à la rentrée 2014 pour toutes les écoles de la commune. Cette demande a été acceptée par le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN).

Une concertation a été menée dès avril 2013 avec tous les acteurs éducatifs locaux et une démarche de travail élaborée, permettant de mettre en place cette réforme de façon adaptée au territoire et dans l’intérêt des élèves, pour la rentrée scolaire 2014. La réflexion a été lancée sur la base de 5 hypothèses. Les équipes pédagogiques et les parents élus ont travaillé jusqu’à la fin du mois de juin.

Les propositions ont convergé vers

  • Une priorité à l’école le mercredi matin et non le samedi
  • L’allègement de l’enseignement quotidien
  • Un horaire de début et de fin d’école identique chaque jour de la semaine
  • Un coût global pour les familles équivalent à l’existant (de 7 à 19h)
  • Le maintien à 2h de la pause méridienne, et de l’étude
  • La mise en place d’un temps périscolaire de qualité favorisant la découverte et la pratique d’activités sportives, culturelles et artistiques coordonnées avec le temps éducatif.

Sur ces orientations, un groupe de travail constitué de représentants enseignants et parents élus de chaque école a travaillé avec les élus et les services municipaux, mais aussi avec les associations, l’EMS …

Pour mieux adapter l’organisation et les contenus des TAP, une enquête a également été proposée après la rentrée 2013 auprès de tous les parents sur leurs intentions de faire participer leur enfant aux activités non obligatoires en fonctions de différentes plages horaires.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×