FLEURISSEMENT DE LA VILLE

Dans un souci permanent d’amélioration et d’embellissement du cadre de vie, l’équipe municipale s’engage chaque année, à fleurir la Ville au printemps à différents endroits et s’attache à préserver la nature.

La collectivité s’est conformée aux lois Labbé et de transition énergétique, interdisant l’utilisation des produits phytosanitaires.
En effet, la collectivité mandate son prestataire Id Verde qui s’engage depuis plusieurs années à protéger la terre par un paillage et à proposer des plantes économes en eau.

La mise en place d’un paillage favorise le maintien du sol humide et donc l’économie de l’eau pour l’arrosage et limite aussi la pousse des adventices par la mise en oeuvre de copeaux de
bois en pied de végétaux, de chanvre dans les massifs et les sous-bois. Par sa décomposition dans le sol, ce paillage enrichit le sol.

En complément, l’entreprise utilise des techniques respectueuses de la nature comme le désherbage à l’eau chaude ou manuel (binette).
Le contenu des jardinières et des bacs est entretenu, avec un apport d’engrais, autant de fois que nécessaire. Les massifs de plantes vivaces font l’objet d’un nettoyage régulier. Une taille
d’entretien est effectuée si nécessaire afin d’enlever les parties abîmées.

Le détail des compositions florales qui ornent
• Les jardinières situées esplanade des Guinandiers, rues de la Ferme des Champs et de Paris… : dahlia, géranium, ficinia, bégonia, pétunia…
• Les bacs en bois (rues des Berlaudeurs, de Paris et le boulevard des Écoles…) ou en béton (rues des Flutiaux, Flâches, de la Fontaine, Paris, devant les écoles des Alizés et des Coloriades…) :jacobninia, gazania, bidens… ou cordylyne, verveine, gaura, oxalis, impatiens… ou pétunia, canna, lobelia, zinnia, cyperus, kniphobia…
• Le rond-point d’entrée de ville : canna, hellianthus, perilla, ipomée…
• Aux abords de l’église : cléome, sauge, dahlia, coleus…
• Les puits et fontaines rues de Jariel, de l’Alouette et de Paris : pennisetum, cordyline, pétunia, impatiens…
• Les massifs au sol dans la rue de Paris, les boulevards de la Marsange et des Sports… : ricin, colocasia, dahlia, pétunia, cléome, gaura…

Pas moins de 9 632 unités de plantes étalées et colorées vont décorer la Ville pour un coût global de 11 986,94 € TT C. La campagne de plantations débute fin mai/début juin pour une
floraison cet été.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×