8 MAI, SE SOUVENIR

Yolan, 17 ans, a évoqué samedi 8 mai le ressenti des jeunes générations devant les élus et anciens combattants rassemblés pour commémorer la fin de la deuxième guerre mondiale :

 «Le mur de l’Atlantique, des restes des camps de concentration comme le camp d’Auschwitz nous permettent de découvrir notre Histoire. Plus jeune, je me demandais pourquoi (…) montrer des lieux remplis de souffrance à nous jeunes générations et infliger ce souvenir à ceux qui l’ont vécu ? Cette réponse, je l’ai acquise avec le temps, avec l’école, le collège et aujourd’hui le lycée».

En l’absence de public par mesure sanitaire, Anne Gbiorczyk maire de Bailly-Romainvilliers avait convié à cette cérémonie un comité restreint composé des maires-adjoints, des représentants de l’opposition municipale, des représentants des conseils municipaux des enfants et des jeunes, et de M. Guerlot président de l’association des anciens combattants. Le sénateur Arnaud de Belenet était présent pour déposer une gerbe en son nom.

Conformément à la tradition, les maires de Neufmoutiers-en-Brie Ludovic Pouillot, Villeneuve le Comte Daniel Chevalier, et, Villeneuve Saint Denis Peggy Pharisien étaient aussi présents. Une délégation romainvillersoise a assisté aux cérémonies de ces trois communes.

Retrouvez les discours ci contre.